My Blog

EN TETE A TETE AVEC ADRIEN REGATTIN

Lorsque j’ai contacté Adrien Regattin pour faire l’interview, il venait juste de signer dans son nouveau club turc. Il m’a demandé du temps pour s’installer dans sa nouvelle ville d’Ankara en promettant de me recontacter. En homme de parole qu’il est, c’est juste avant le match entre son club de l’Osmanlispor et Karabükspor en championnat de première division Turc, qu’il a gentiment répondu à mes questions. Personnage très attachant et qui n’oublie pas d’où il vient, c’est un entretien rempli de tendresse et de bonne humeur que l’international marocain m’a donné en exclusivité pour les lecteurs du Blog de Jayjay…

##MHSC##FCSETE##TFC##OSMANLISPOR##FOOTMAROCAIN##LIGUE1##FOOTBALL##REGATTIN##

– Bonjour Adrien, après des débuts à Montpellier, tu rejoins le FC Sète où tu vas faire toutes tes gammes en équipe de jeunes jusqu’à l’intégration de l’équipe première où tu vas évoluer en National. Peux-tu nous raconter cette progression au sein du club sétois? Quels souvenirs gardes-tu de cette période?

J’ai joué à Montpellier de la catégorie Poussins jusqu’au – 14 ans, mais il m’ont viré l’année où je jouais en 14 ans fédéraux. J’ai donc rejoins le FC Sète à 15 ans. J’ai passé trois ans tout simplement magnifique à Sète, c’était un régal, j’oublierai jamais ce club. Après la déception et les belles paroles de Montpellier, ils ont su me redonner confiance. J’en garde que de très bons souvenirs, je suis encore en contact avec la plupart des joueurs de ma génération. Dés que j’ai la chance d’y retourner, j’en profite car c’est toujours un grand plaisir de revoir tout le monde.

– Pour des raisons financières, le FC Sète va malheureusement être rétrogradé au niveau amateur. Tu vas donc rejoindre le Toulouse Football Club pour continuer ton évolution. Peux-tu nous expliquer comment le TFC t’a convaincu de signer chez eux? Quel était ton objectif en t’engageant avec le club de la ville rose?

Malheureusement il y a eu la rétrogradation du club en Division d’Honneur. Mais j’ai eu la chance de jouer très jeune à Sète en National, du coup Toulouse m’a repéré et j’ai passé trois jours au club. Ca c’est super bien passé et il m’ont proposé un contrat que j’ai tout de suite accepté parce que j’avais eu une discussion très sincère avec Alain Casanova qui m’a convaincu que c’était tout simplement le meilleur endroit pour moi car il faisait confiance aux jeunes. J’ai cru en lui et j’ai bien fait de l’écouter parce que quelques semaines après je rentrai pour la première fois en Ligue 1.

– A seulement 18 ans, tu vas intégrer directement le groupe professionnel du Toulouse Football Club et jouer cinq matchs de Ligue 1 dés ta première saison dans l’élite. Peux-tu nous décrire ce début de carrière en Ligue 1? Quels sont les joueurs au sein du TFC qui t’ont aidé à t’adapter aussi vite à la Ligue1?

Oui c’est clair je m’attendais pas à jouer si vite. Je me rappellerais toujours de mon premier match, c’était contre Montpellier mon ancien club, qui ne m’avait pas gardé lorsque j’avais 14 ans donc c’était un jolie clin d’œil. J’étais si fier d’avoir foulé la pelouse que je n’avais pas dormi la nuit suivante. (Pour voir le résumé du match en question : https://www.youtube.com/watch?v=mnzTLS8HqZE).

Sincèrement, je ne pourrais pas sortir une personne car c’était tout le groupe qui m’avait bien accueilli, il y avait vraiment une très belle ambiance dans le groupe. Que ça soit avec les anciens comme André-Pierre Gignac, Mauro Cetto, Etienne Didot, Pantxi Sirieix ou les plus jeunes Moussa Sissoko, Etienne Capoue, Cheikh Mbengue et Franck Tabanou, tout le monde m’avait bien accueilli.

– Petit à petit, tu gravis les échelons au TFC pour devenir un élément incontournable de l’équipe. Qu’est-ce qui t’as permis de prendre autant d’importance d’année en année au sein du club? Peux-tu nous parler de ces sept saisons passées au Stadium?

J’ai passé sept années formidables, tout n’était pas parfait il y a eu des hauts et des bas, mais je ne retiendrais que le positif . Toulouse m’a permis de réaliser mon rêve de devenir footballeur professionnel. Tout comme le FC Sète, je n’oublierais jamais ce que le TFC a fait pour moi, il m’ont donné une deuxième chance et je l’ai saisi, c’est grâce à eux si j’en suis là aujourd’hui.

– L’an dernier, tu as vécu une saison exceptionnelle avec le Toulouse Football Club en vous sauvant lors de la dernière journée de championnat alors que tout le monde vous voyez condamner à la Ligue 2. Peux-tu nous raconter, d’un point de vue personnel, cette année si riches en émotions?

Ça était fantastique, vraiment incroyable, c’est l’année où je suis passé par toute les émotions. Vivre quelque chose d’aussi énorme c’est une sensation que je ne peux même pas expliquer tellement c’était fort, avec notamment ce dernier match avec le maintien au bout. Magique!!!

« Pascal Dupraz, je le kiffe! »

– Durant cette saison, tu as côtoyé Pascal Dupraz, un entraineur à part dans le milieu du football, que peux-tu nous dire à son sujet? Que vous a-t-il apporté qui vous a transformé au point de sauver votre place en Ligue 1?

On était au fond du trou avant l’arrivée du nouveau coach Pascal Dupraz et il a eu les mots pour nous réveiller. Je ne peux dire qu’une chose sur le coach Dupraz et ça va être simple je le KIFFE!!! (Rires).

– Quels souvenirs garderas-tu en tête de ton aventure avec le TFC? Qu’est-ce qui te manqueras le plus que ça soit au niveau sportif mais aussi humain? Qu’aimerais-tu dire aux supporters toulousains qui t’ont soutenu durant ces sept saisons?

J’ai plusieurs souvenirs qui me viennent en tête. Le premier c’est mon premier match en professionnel. Le deuxième forcément mon première but en Ligue 1 et quel but!!! Une bicyclette face à Nice (Rires) (Pour revoir ce but : https://www.youtube.com/watch?v=U8gCBe1vrd8). Pour finir, mon troisième souvenir, c’est cette remontée exceptionnelle au classement au cours de la saison dernière, avec notamment l’explosion de joie avec les supporters à la fin du dernier match de championnat!!! Au niveau des supporters toulousains, je ne les remercierais jamais assez pour leur soutien, ils ont toujours été présent dans les bons comme dans les mauvais moments, j’ai toujours été applaudi et ça me touchait beaucoup. Je leur souhaite beaucoup de bonheur dans leur vie personnelle et dans leur passion avec le TFC, ils le méritent!!!

– Cet été, tu étais libre de signer dans le club de ton choix lors de l’intersaison. Tu as pris ton temps dans ta décision et tu t’es engagé avec le club turc d’Osmanlispor. Pourquoi avoir choisi de rejoindre la Turquie?

Premièrement, parce que c’est un club qui me voulait vraiment, puis c’est un club très ambitieux qui dispute l’Europa League et aimerait jouer la Champion’s League l’année prochaine.

– Tu es donc actuellement un joueur d’Osmanlispor qui évolue en première division du championnat Turc, et qui participe à l’Europa League. Comment s’est passée ton adaptation dans ton nouveau club et dans ta nouvelle ville? Qu’est-ce qui est le plus difficile depuis ton arrivée à Ankara?

Mon adaptation s’est très bien passée. Sincèrement, c’est le top!!! Il m’ont très bien intégré. Concernant la ville, elle est super grande, il y a plus de six millions d’habitants, c’est immense!!! (Rires). Le plus difficile ? De ne pas se perdre dans la ville en voiture tellement c’est grand!!! Heureusement, il y a le GPS!!! (Rires)

– Quels sont les objectifs du club et à titre personnel, qu’attends-tu de cette saison 2016-2017?

Les objectifs du club, c’est de faire mieux que la saison dernière. C’est à dire, embêter les trois gros clubs de Turquie (Fenerbahce, Galatasaray et Bekistas) et sortir des poules en Europa League. On peut y arriver parce qu’on a une très bonne équipe !!

– Tu n’as qu’une seule cape avec la sélection marocaine. Avec ce transfert en Turquie, dans un club qui dispute l’Europa League et malgré une forte concurrence à ton poste, espères-tu séduire le sélectionneur Hervé Renard pour retrouver la sélection du Maroc? Que représente pour toi le fait de porter le maillot des Lions de l’Atlas?

Oui bien sur, retrouver la sélection c’est mon objectif prioritaire! Pour moi, c’est une grande fierté d’avoir porté ce beau maillot !!!

« Je pense tous les jours à la CAN »

– L’année 2017 arrive à grand pas avec la participation du Maroc à la Coupe d’Afrique des Nations qui débutera le 14 Janvier et qui se déroulera au Gabon. Penses-tu pouvoir participer à cette compétition? Quels sont les objectifs du Maroc dans cette CAN 2017?

J’y pense tous les jours à cette CAN et je vais tout faire pour y être! Est-ce que je pense y participer ? En tout cas, j’en rêve et tant que je pourrais y croire, je me donnerai à fond pour être dans la liste finale!!!!

– Tu n’as que 25 ans et viens de rejoindre ton troisième club professionnel. Comment vois-tu ton avenir à long terme? Quelle serait l’équipe dans laquelle tu rêverais de jouer? Je me projette pas si loin. Je vis le présent à fond sans calculer. On fait un métier extraordinaire, il ne faut pas réfléchir et vivre pleinement ce qu’on fait au quotidien. – Quels sont tes meilleurs amis dans le milieu du football?

Mes meilleurs potes sont : Ali Ahamada, Pantxi Sirieix, Nicolas Benezet.

– Quels sont les joueurs les plus drôles avec qui tu as évolué?

Steeve Yago m’a beaucoup fait rire. Etienne Capoue est pas mal aussi niveau humour et même si je ne l’ai pas connu longtemps, André-Pierre Gignac était un grand malade! Mais, mes plus gros fous-rires ont été avec Pantxi Sirieix !!!

– Quel est  le joueur que tu as côtoyé qui a les pires tenues vestimentaires? Et celui qui est le plus nul à la Playstation?

Sans hésitation, au niveau des tenues, c’est les sud-américains qui m’ont marqué! (Rires). Je me rappelle de Federico Santander et Guninho c’était quelque chose! (Rires). Le plus nul à la Playstation, c’est mon frérot Ali Ahamada qui l’emporte! Pour sa défense, c’est normal il n’y joue jamais! (Rires).

– Un dernier mot pour les lecteurs du Blog de Jayjay?

Bonne lecture aux lecteurs du Blog de Jayjay. Longue vie à vous et surtout la santé à vos proches, c’est le plus important !

 

 

JayjayEN TETE A TETE AVEC ADRIEN REGATTIN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *